Archives – Discours de Jean-Jacques Percheminier lors des voeux du Maire (22 janvier 2010)

Archives » Discours de Jean-Jacques Percheminier lors des vœux du Maire (22 janvier 2010)

(Suite du discours de Jean-Jacques Percheminier lors des voeux du Maire, le 17 janvier 2010)

« Oui, la nouvelle répartition des compétences entre collectivités territoriales pose problème. Oui, la création de conseillers territoriaux remplaçant les conseillers généraux et régionaux selon un mode de scrutin qui n’a plus été utilisé en France depuis 1852 – c’est dire si nous sommes en pleine modernité – pose problème.
Oui, le scrutin de liste appliqué aux élections municipales de 2014 aux communes de plus de 500 habitants (qui entérine la disparition de la pratique du panachage – dont chacun pense ce qu’il veut -) et dédié en même temps à l’élection des élus communautaires pose problème.
Oui, la création de métropoles d’au moins 450 000 habitants bénéficiant de compétences élargies, des largesses de l’Etat, de la totalité de la fiscalité locale – au détriment des petites communes et du milieu rural – pose problème.
Oui, le fait de favoriser fortement la fusion de communes pose problème.
Oui, l’incitation plus que persuasive, sous la houlette des Préfets, au regroupement de communes au sein de nouvelles intercommunalités pose problème.
Oui, le fait de substituer au « mille-feuille territorial » si décrié mais que chacun s’était approprié – une sorte de galimatias, un « pudding territorial » – pour reprendre l’expression de l’Association des Maires ruraux de France – pose problème.
Oui, le fait que l’écart entre l’indice des dépenses communales (qui évalue les dépenses obligatoires incompressibles des communes) et l’indice des prix à la consommation (hors tabac) s’établisse encore à 1,3% aux dépens des dépenses communales pose problème.
Oui, il y a lieu d’être particulièrement lucide en la matière.
Alors donc, que s’est-il passé à Courlon en 2009 ?
On sait qu’un vent particulièrement fort a fait tourner les pales de notre réflexion commune. Je suis heureux que nous ayons su ensemble trouver les dispositions favorisant l’expression voulue libre de toutes et tous.
Nous avons mis en chantier une étude en vue de la mise en place d’un service de restauration scolaire et de garderie. Cette étude, complexe, implique qu’elle soit menée de concert avec nos collègues de Serbonnes. Cela prend plus de temps que souhaité. Mais ce sera poursuivi.
Nous avons loué un local communal rue des Préaux, adopté un règlement intérieur du cimetière, prescrit le piégeage traditionnel des taupes sur le terrain de football et l’aire de jeux, mis en place des plateaux surélevés rue des Préaux. Nous avons organisé plusieurs concerts à l’église. Le dossier déposé auprès du Crédit Agricole pour l’acquisition d’instruments à percussion a été retenu. Nous avons lancé les travaux des vestiaires destinés à nos jeunes footballeurs, pris plusieurs mesures afin d’isoler thermiquement la Mairie.
Adopté le dossier de consultation des entreprises (lot, canalisations et poste de refoulement) pour la 7e et dernière tranche d’assainissement collectif. Pour entrer dans la phase concrète de ces travaux, il a été prescrit que soit menée au préalable une étude diagnostique concernant l’ensemble des réseaux des 3 communes et la station d’épuration elle-même qui pourrait justifier de la nécessité de revoir son dimensionnement, compte tenu de l’évolution en hausse de nos populations.
Nous avons aussi tenu notre rang dans l’organisation des journées du Patrimoine. Retenu un bureau d’études en charge de la maîtrise d’œuvre des travaux à effectuer rue de la Croix Saint-Loup. Voilà quelques volets de nos actes.
Il est important de noter que la totalité de notre programme d’investissements inscrits au budget primitif 2009 a été réalisée, à l’exception d’une opération portant sur l’amélioration de l’éclairage public différée en 2010. Permettez-moi, sur ces points, de remercier l’ensemble de nos personnels, ainsi que tout le conseil municipal pour l’engagement qui est le leur et sans lequel ces résultats ne seraient pas ce qu’ils sont.
Par l’excellent travail de fond produit par la commission des finances notamment, nous réussissons à dégager, pour 2009, un excédent de plus de 190.000 €. Il est remarquable, et il m’est nécessaire, alors que, par ailleurs, je suis investi d’une très lourde charge avec la présidence de la Communauté de Communes, de pouvoir compter sur une équipe solide et soudée. J’ajoute, dans le domaine de nos finances, ce propos. Selon les termes d’une analyse financière établie par les services du Trésor public sur l’exercice 2008, la situation financière de notre commune est qualifiée de « saine et équilibrée ». « Le fonctionnement est stable et n’appelle pas d’observations particulières.
L’investissement est assez élevé depuis deux années mais le financement des investissements montre que les dépenses d’investissement s’équilibrent par des recettes et la commune a même dégagé un excédent du fonds de roulement en 2008 » ; Si (je cite encore) « les éléments du bilan sont tous excellents » il convient de prendre en compte ce bémol : il est conseillé de corriger la tendance à la baisse constante depuis 2006 de nos recettes fiscales.
Toujours est-il que nous voilà placés dans une posture plutôt favorable pour les mois à venir. Et nous entrerons dans la phase concrète des travaux de voirie et leurs travaux annexes rue de la Croix Saint-loup. Lorsque les reprises sur enduits, rendus nécessaires par malfaçons, rue Basse et rue de la Vieille Ville, seront faites, nous traiterons la question du stationnement des véhicules d’une part et celle de la vitesse d’autre part, sur ces voies. Nous poursuivrons autant que possible l’isolation thermique de nos bâtiments communaux. Le programme de modernisation de l’éclairage public qui vise à économiser de l’énergie sera mené à bien.
Nous avancerons, à grands pas j’espère, sur le dossier de restauration scolaire et de garderie. Nous avons l’ambition d’organiser début septembre un forum des associations. Nous réfléchissons à une nouvelle organisation de nos bureaux permettant à la fois de donner plus d’impact à notre bibliothèque municipale (qui pourrait étendre ses activités au prêt de CD, CD Rom et, en même temps, de rendre la salle du conseil et la salle des mariages plus accessible.
Nous aiguillonnerons qui de droit afin que la 7e tranche d’assainissement soit enfin démarrée. Nous avons le projet de rendre nos bords de l’Yonne plus attrayants et chercherons à cet égard un partenariat avec VNF. Voici quelques-unes des pistes tracées pour 2010 et que notre débat budgétaire précisera.
Des entraves, des difficultés, des déceptions, nous en rencontrerons certainement, qui dans sa vie quotidienne, n’en rencontre pas ? Mais comme l’écrit mon ami de longue date, écrivain savoyard, Michel Etievent, dans son dernier livre « les murmures de la liberté » » : « la nuit n’est jamais complète. Il y a toujours une fenêtre ouverte, un brin d’espoir, un visage d’enfant qui vous donne envie de poursuivre le chemin ».
C’est ce brin d’espoir que je vous offre en partage pour 2010 et au-delà.
Et puisque 2009 n’est plus, autant commencer 2010 en chansons. Merci à la chorale de l’Amitié Courlonnaise pour sa prestation. »

(Photos Sylvain Berthier)