Mairie – Projet Parc éolien

Mairie » Projet Parc éolien

Résultats du référendum concernant le projet éolien

Inscrits 879
Votants 537
Blancs / nuls 2
Exprimés 535
OUI 92
NON 443

Le taux de participation a été très satisfaisant d’autant que ce vote intervenait une semaine seulement après l’élection européenne. Manifestement, les électrices et les électeurs se sont sentis majoritairement concernés par la question qui leur a été posée. Le soir du scrutin, Monsieur le Maire déclarait :

Nous voici donc au terme de quelques mois d’un long débat, intéressant, vif, inutilement mordant parfois, mais nécessaire. Je lui reconnais au moins deux mérites :

– Le premier aura été d’amener une réflexion sur les questions de production d’énergie et sur les énergies renouvelables. Si j’en crois le succès rencontré par la diffusion récente de films de sensibilisation à cette problématique – voire, dans une certaine mesure, le résultat de l’élection européenne de dimanche dernier – il apparaît que les Français sont de mieux en mieux réceptifs à ces problèmes. Se défaire de la dépendance pétrolière, diversifier les sources d’énergie, agir face à l’urgence climatique restent des objectifs pressants. Dans cette trame, la place de l’éolien est controversée. Nous en trouvons une nouvelle preuve ici, ce soir.

– Le second mérite a consisté à prendre la mesure des difficultés que connaissent des petites communes comme la nôtre à maintenir voire augmenter leurs ressources financières sans faire varier leurs taux d’imposition.
Aujourd’hui, avec l’évolution des besoins des habitants, avec les incertitudes qui pèsent sur la fiscalité locale – et notamment sur la taxe professionnelle- le rôle des élus est d’exercer sur ce point une vigilance accrue. Il faut qu’enfin les mécanismes de compensation de la réforme de la TP soient précisés et qu’ils respectent intégralement l’engagement de M. le Premier Ministre de compenser (je le cite) « à l’Euro près ». Compenser serait un minimum. Mais créer les conditions du développement local, voilà l’enjeu. C’est à cette tâche qu’avec le Conseil municipal je suis attelé et dont je ne me départirai pas.

Enfin, je veux vous dire que je suis fier d’avoir mis en œuvre – avec le CM – la disposition de la Loi Constitutionnelle du 28 mars 2003 instituant le référendum local décisionnel, malgré ses insuffisances sur lesquelles je ne reviens pas. Non pour apparaître à toutes fins comme des pionniers en la matière… Mais par attachement viscéral à la démocratie locale qui reste une construction délicate et jamais achevée.
Confucius disait : « je ne veux ni ne rejette rien absolument, mais je consulte toujours les circonstances ». Les circonstances et les personnes. Je veux dire par là : examiner, écouter en permanence, prendre en compte puis décider. Dans ce projet de parc éolien, qui ne date pas d’hier, rien n’a été caché. Réunions de travail, réunion publique, commission municipale élargie, déplacement par nos propres moyens sur un parc éolien existant, synthèse et dossier d’information… nous n’avons pas ménagé nos efforts. Je remercie sincèrement celles et ceux qui y ont contribué dans le respect mutuel, le sérieux et la sérénité. C’est sans doute à cette aune qu’il faut lire ces phrases dans la presse locale : « la municipalité Courlonnaise a fait preuve de prudence et de rigueur. Les Courlonnais semblent apprécier d’être consultés. Voici au moins un point qui rassemble les pour et les contre ».

Ce soir, le « Non » l’emporte.
Le dossier de demande de création d’une Zone de Développement Eolien à Courlon-sur-Yonne ne sera pas déposé auprès de la Préfecture.